Les 10 choses à connaître pour acheter une voiture d'occasion

Acheter une voiture d'occasion peut être un exercice effrayant, mais ces conseils simples vous aideront à trouver la bonne voiture, sans vous sentir arnaqué.
 
 
 

1. Définissez Votre Budget

 
Fixez-vous un budget strict en vous basant sur ce que vous pouvez vous permettre de payer.
 
Rappelez-vous que le prix d'achat est juste un point de départ.
 
Des frais supplémentaires liés au fonctionnement du véhicule vont venir s'ajouter : carburant, entretien, assurance et éventuellement les frais de remboursement du prêt pour financer l'achat. 
 
 
 

2. Recherchez votre Future Voiture

 
Une fois que vous avez défini votre budget, il est primordial de regarder les différents types de voiture disponibles dans votre fourchette de prix.
 
Tous les jours, il y a des milliers de véhicules à vendre. Le marché de l'occasion est plus important que le marché du neuf.
 
Vous pouvez regarder du côté des sites spécialisés et des sites de petites annonces. Consultez la presse spécialisée. Regardez des vidéos d'essai de véhicule. Consultez les fiches techniques des voitures qui vous intéressent. Faites le tour des marchands de voitures d'occasion proches de chez vous. Et plus simplement, parlez en avec vos proches.
 
Méfiez-vous des voitures qui semblent trop bon marché. Si quelque chose semble trop beau pour être vrai, il l'est probablement.
 
 
 

3. Isolez les voitures qui offrent le meilleur compromis entre votre budget et vos recherches

 
En fonction de vos besoins en transport, de vos habitudes routières, du nombre de personnes à transporter et de ce que vous attendez d'une voiture, la phase de recherche initiale vous a normalement permis de faire un point sur ce que vous recherchez.
 
A ce stade, vous en êtes à privilégier des modèles ou des équipements en particulier, et à faire un premier tri parmi les annonces qui ont retenu votre attention.
 
Il peut s'agir d'un type de voiture (berline, SUV, citadine, ludospace, etc), d'une gamme ou d'une marque précise. D'un type de motorisation, de carburant, de transmission. D'un kilométrage maximal ou d'une année minimale. D'équipements de série ou d'options minimales : direction assistée, airbags, régulateur de vitesse, ordinateur de bord, climatisation, vitres électriques, toit panoramique, etc. 
 
 
 

4. Contactez le ou les vendeurs pour prendre des informations complémentaires

 
Avant la prise de contact, il n'est pas inutile de faire un document de synthèse sur les voitures et les vendeurs que vous envisagez de contacter
 
D'un côté, notez les caractéristiques du véhicule qui vous intéresse ou imprimez les annonces retenues. De l'autre, consignez les éléments particuliers que vous voulez discuter et qui ne sont pas précisés sur l'annonce.
 
Pour le reste, voilà une liste de questions type à poser.
- Depuis combien de temps le vendeur a-t-il la propriété de la voiture?
- Est-ce une première main ? D'où vient-elle?
- Quelle est la raison de la vente?
- Le véhicule a-t-il déjà été endommagé ou accidenté?
- Y'a-t-il des documents consultables sur l'état général du véhicule et son entretien (contrôle technique, factures de réparation / entretien courant, carnet d'entretien, attestation quelconque) ?
- Le véhicule a-t-il des problèmes particuliers non visibles sur les photos?
 
A la fin de cette étape, il est probable que vous ayez écarté certains des véhicules qui avaient initialement retenu votre attention (deuxième tri). En cas de besoin, ne pas hésitez pas à recommencer ou à affiner ses recherches pour trouver sa voiture d'occasion idéale. 
 

5. Organisez une rencontre pour voir le véhicule et l'essayer

 
Pour les rencontres avec les vendeurs que vous avez retenu lors de ce deuxième tri, amenez avec vous le document de synthèse et/ou la copie de la publicité de l'annonceur que vous avez imprimé pour vérifier que des détails comme le kilométrage sont corrects.
 
Si le vendeur est un professionnel et que vous n'êtes pas encore passé dans ses locaux / showroom pour voir le ou les véhicules, c'est le moment d'y aller.
 
Si la personne qui vend la voiture est un particulier et non un revendeur, insistez pour aller voir la voiture à son domicile. Si le vendeur ne veut pas vous montrer la voiture à son domicile, il a peut être quelque chose à cacher. 
 
 

 6. Commencez par vérifier les papiers de la voiture

Peu importe que le vendeur vous semble honnête et sincère, c'est un réflexe payant que de vérifier si le véhicule n'a pas été volé, qu'il n'est pas engagé ou immobilisé par une procédure en cours, ou même radié d'une assurance précédente.
 
Pour cela vous avez besoin de la carte grise du véhicule pour demander un certificat de situation administrative (ou certificat de non gage) du véhicule.
 
En général, un vendeur professionnel vous fournira d'emblée ce certificat. Et un vendeur particulier honnête et bien renseigné l'aura probablement déjà prévu pour vous.
 
Sinon, vous pouvez le faire en ligne en vous connectant au service d'immatriculation des véhicules. C'est un service gratuit où vous pouvez contrôler ces informations en renseignant certaines données consignées sur la carte grise (N° d'immatriculation, date de première mise en circulation, identifiant du titulaire, etc). 
 
Si vous n'avez pas de téléphone équipé d'internet pour le faire sur place, vous pouvez éventuellement demander ces informations au vendeur avant de vous déplacer.
 
Cette étape simple pourra vous faire économiser beaucoup d'argent et de problèmes inutiles - avant même de commencer à inspecter la voiture.
 
Si ce premier point de contrôle est au vert, consultez ensuite les papiers liés à l'historique du véhicule : carnet d'entretien, factures de réparation / entretien courant, originaux de contrôle technique pour les voitures de plus de 4 ans. Ils vous donneront des indications supplémentaires sur la fiabilité du véhicule et les réparations ou frais éventuels à envisager.
 

7. Regardez attentivement l'état général du véhicule

 
Même si vous n'êtes pas un expert, jeter un bon coup d'oeil sur / dans la voiture est très important avant d'accepter tout achat.
 
Si la voiture passe votre propre inspection, il peut aussi être une excellente idée d'avoir un mécanicien indépendant ou un atelier qui mène une inspection plus approfondie afin de vous assurer que vous ne avez pas oublié quelque chose.
 
Voici quelques conseils pour votre inspection personnelle:
 
- Organiser des inspections toujours pendant la journée, jamais dans l'obscurité (garage, parking fermé) ou sous la pluie - ça peut cacher des marques, des bosses, de la rouille et d'autres défauts.
 
- Vérifier sous la voiture, le capot et les tapis de sols la présence de rouille et de signes qui peuvent indiquer que la voiture a été réparée suite à un crash - tels que des points de soudure ou de peinture. 
 
- Vérifier que les écarts entre les panneaux de carrosserie sont égaux - sinon, cela peut indiquer des réparations liées à des collisions mineures.
 
- Sous le capot et dans le moteur, rechercher des signes de fuites d'huile. Utilisez la jauge pour vérifier la quantité d'huile et vérifiez les niveaux d'eau et de liquide de frein. Des niveaux trop bas peuvent indiquer que le propriétaire n'entretient pas correctement la voiture ou qu'il y a des points de fuite sur ces circuits.
 
- Regardez autour du bouchon de remplissage d'huile s'il n'y a pas une substance qui ressemble à de la mayonnaise blanche - cela pourrait être une indication d'une fuite au joint de culasse qui peut être très coûteuse à réparer.
 
- Vérifier l'état de chaque pneu - y compris la roue de secours - pour vous assurer qu'ils ne sont pas usés ou avec une usure anormale sur un côté pouvant indiquer un problème de parallélisme.
 
- À l'intérieur de la voiture, assurez-vous que les ceintures de sécurité fonctionnent correctement et ne sont pas endommagées, que les sièges avant se déplacent correctement et que tous les commutateurs et boutons du tableau de bord fonctionnent correctement.
 
- Essayez de démarrer la voiture moteur à froid car ça peut aider à révéler des problèmes de démarrage ou de fumée qui indique l'usure du moteur. Si le vendeur a fait fonctionner le véhicule avant votre venue, il pourrait essayer de cacher quelque chose.
 

8. Faites un essai routier

 
- Avant de partir, tourner le volant d'une butée à l'autre pour vérifier tout jeu ou bruit irrégulier qui pourraient indiquer des problèmes de direction assistée.
 
- Tester le frein à main sur une pente escarpée pour vous assurer qu'il est correctement réglé.
 
- Pour entendre d'éventuels bruits irréguliers côté moteur, assurez-vous que la radio est éteinte.
 
- Conduire la voiture à vitesse d'autoroute si possible, et essayer de trouver différentes surfaces / types de revêtement pour avoir une meilleure impression de la façon dont la voiture se comporte.
 
- Vérifier que la transmission se déplace en douceur vers le haut et vers le bas lors des changements de vitesse, et que l'embrayage manuel ne glisse pas et s'actionne en douceur.
 

9. Négociez le prix

Il ya souvent une marge de manœuvre à la baisse pour la négociation du prix demandé par le vendeur.
 
- Faites une liste de tous les défauts que vous avez découvert lors de l'inspection, et négociez sur la base du coût de réparation de ces problèmes.
 
- S'il n'y a pas de défauts constatés, suggérez un chiffre raisonnable sous le prix demandé. Le vendeur pourra alors accepter, refuser ou proposer un prix plus proche de celui annoncé. Travailler autour de ce processus jusqu'à ce que les deux parties s'accordent sur un prix de vente final.
 

10. Payez et transférez le titre de propriété

 - Assurez-vous que tous les documents liés à l'historique et à l'enregistrement sont en ordre (certificat de session, de non gage, etc) et que leurs détails correspondent bien au vendeur. Assurez-vous également que vous avez des versions originales de tous les documents - jamais de photocopies.
 
- Si vous faites un paiement ou même juste un dépôt, demandez toujours un reçu et assurez-vous que les détails du vendeur y sont consignés : nom, adresse, téléphone, etc.
 
- La plupart, sinon tous les documents d'enregistrement auprès de l'Etat comprendront un reçu à cet effet.
 
- Il est judicieux de prévenir au préalable son assureur pour assurer le véhicule dès la fin de la transaction et la prise du véhicule.
 

 
Ce protocole est à suivre dans 100% des cas.
 
Il est souvent simplifié et en grande partie déjà réalisé pour vous lorsque vous traitez avec un professionnel sérieux et réputé.
 
Un professionnel n'a pas le droit de vous vendre un véhicule non garanti (contrairement à un particulier). Et en cas de besoin, il vous proposera des solutions de secours et saura vous renseigner et vous orienter.
 
Au final, il est très souvent plus intéressant et plus sécurisant d'acheter sa voiture d'occasion à un professionnel (consulter notre catalogue).